Données de santé : sont-elles suffisamment protégées ?

Découvrez la contribution de Danielle Dufour-Coppolani, présidente de l'ADBS, dans cet article de Laura Makary publié sur Chut ! Le magazine à l'écoute du numérique.

Extrait

L’information, l’unique clef

Face à tout cela, l’urgence est d’informer les consommateurs, de leur donner les clefs pour comprendre le sujet. Et faire attention à qui ils confient leurs données de santé. « Il est impératif qu’ils disposent d’une véritable information, transparente. Notre système fonctionne dans le cadre d’une démocratie, avec une liberté des individus. Imaginons un changement de régime, on entre alors dans une société de surveillance totale. Sans tomber dans la paranoïa, ce qui n’est pas l’objectif, il faut rester vigilant. Pour être réellement dans une démocratie de santé, les citoyens doivent être partie prenante et davantage documentés », met en garde Danielle Dufour-Coppolani, enseignante et chercheuse, titulaire d’un doctorat en santé publique et pathologie clinique sur les données de santé. Elle conclut : « Je reste convaincue que les données de santé peuvent permettre de réelles avancées pour la médecine. À condition de résister à l’appât du gain ».

Lire l'article

https://chut.media/tech/donnees-de-sante-protection/

Thématiques: 
like
1