COMPTE-RENDU : Voyage d'étude à Strasbourg du 17 novembre 2017

Réseau pro

Une belle journée partagée par 7 de nos adhérent·e·s.

Au départ à la gare de Nancy, Hélène Braconnier (déléguée régionale) a accueilli les premiers participants et leur a remis des sacs aux couleurs de la délégation Grand Est. Le voyage en train vers Strasbourg a permis aux adhérents de discuter et d’échanger sur leurs activités professionnelles et de faire plus ample connaissance. Après un voyage en tram depuis la gare de Strasbourg, nous avons retrouvé les adhérents alsaciens et champenois à la Bibliothèque Nationale Universitaire, qui se sont également vus remettre leur tote-bag.

 

Matinée à la Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg

Lors de cette matinée, étaient prévues deux visites à la BNU : tout d’abord la visite du bâtiment classé au titre des monuments historiques depuis 2004, puis celle des réserves précieuses. Nous avons été accueillis et guidés par Claude LORENTZ,  conservateur en charge de la valorisation des collections patrimoniales à la BNU.

Mr Lorentz nous a présenté le riche patrimoine de la BNU, patrimoine qui s'accroît chaque année par des achats, des dons ou des dépôts, grâce notamment au soutien de l’Etat, de la région Alsace et du Département du Bas-Rhin. Aujourd’hui, il représente ainsi :
  • 1,1 million de publications antérieures à 1920,
  • plus de 7 000 cotes de manuscrits, dont 700 de l’époque médiévale,
  • plus de 2 100 incunables,
  • plus de 40 000 cartes et plans,
  • plus de 150 000 documents iconographiques,
  • 39 000 monnaies, médailles et autres objets monétiformes,
  • environ 12 000 documents et objets antiques parmi lesquels papyrus, ostraca, tablettes cunéiformes et autres objets d’origine mésopotamienne et égyptienne,
  • et plusieurs fonds documentaires particuliers qui contribuent à l’identité de l’établissement.

Au coeur du programme architectural de rénovation entre 2010 et 2014 figurait l’ambition de rendre visible ses richesses, que ce soit par des facilité d’accès dans des salles de lecture rénovées ou des horaires d’ouverture élargis, une nouvelle salle d’exposition ou encore la bibliothèque numérique Numistral.

En visitant les salles de lecture, nous avons pu constater le résultat du travail sur l’ouverture des espaces, on n'y trouve que très peu d’espaces clos. Ce parti pris idéologique, qui s’inscrit dans l’espace, a pour avantage une fluidité des espaces et la liberté de circulation, mais aussi quelques inconvénients : l’ambiance peut être bruyante quand la bibliothèque est pleine, de plus il n’y a pas de salle réservée pour les chercheurs.

 

 

Cinq espaces du bâtiment République, ouverts au public lors de visites guidées, permettent à la BNU d’organiser une programmation muséographique. Dans ces espaces sont conservés et exposés des collections précieuse, des documents rares ou uniques, faisant partie des principaux trésors de la bibliothèque.

Ces collections sont présentées suivant une logique à la fois chronologique et thématique :
  • Espace 1 : Collections antiques
  • Espace 2 : Manuscrits et incunables
  • Espace 3 et mezzanine : Livres imprimés du 16e au 20e siècles ; fonds Martain : collection de Schilgué ; monnaies et médailles
  • Espace 4 : Affiches, graphismes, illustration, bibliophilie, cartographie
  • Espace 5 : Collections particulières

Les pièces exposées sont changées régulièrement, tous les documents restant par ailleurs accessibles aux chercheurs qui souhaitent les étudier dans l’Espace du Patrimoine.

En parcourant les différentes réserves, Mr Lorentz a pu nous montrer divers exemples de la richesse et de la variété des fonds, mais a aussi évoqué les travaux importants qui ont été nécessaires pour garantir la sécurité des fonds et du personnel.

     

 

Après cette visite, les participants ont repris le tram vers la Petite France afin de rejoindre le restaurant l'Ami Schutz, pour un menu alsacien (avec option végétarienne) dans un cadre sympathique.

 

Après-midi à la Médiathèque et à l'Artothèque de Strasbourg Neudorf

Les participants ont pris la direction de Neudorf, afin de visiter Médiathèque et l’Artothèque. Anne CHOURAQUI, directrice de la médiathèque, nous a reçus pour une visite et un retour d’expérience.
Lors de cette discussion, les participants ont pu échanger à propos des changements de comportement des usagers et les implications concernant la stratégie des bibliothèques, avec en particulier les acquisitions, le développement de nouvelles animations ou les changements de pratiques professionnelles et donc de management. Mme Chouraqui a aussi évoqué l’impact de l’installation d’un grand équipement, avec la création de la bibliothèque André Malraux, qui a nécessité un travail de repositionnement et de différenciation des bibliothèques dans le réseau strasbourgeois.

 

 

Puis nous avons visité l’Artothèque. Cet espace, fondé sur la constitution d'un fonds d’estampes, de photographies et de dessins destinés au prêt, doit contribuer depuis 2010 à la sensibilisation du grand public à l'art d'aujourd'hui et encourager par ses acquisitions et son travail de médiation les créateurs en activité. En pratique, après un bon démarrage suite à une grande campagne de communication de la ville, l’Artothèque a constaté depuis quelques années une baisse des prêts et fonctionne aujourd’hui surtout grâce au secteur public, comme les administrations, les établissements d’enseignement… Cette baisse est dûe d’une part à des problèmes pratiques : la bibliothèque ne bénéficie pas de stationnement, ce qui complique le transport dans le bonnes conditions des oeuvres qui sont parfois de grandes dimensions. D’autre part, avec la baisse des subventions, la campagne de communication n’a pas renouvelée et ses effets se sont estompés.

 

Visite de la Petite France

Après cette visite, nous sommes retournés au centre ville et avons suivi un adhérent strasbourgeois pour une visite guidée de la Petite France, avec la découverte de ses rues piétonnes et de ses canaux. Un grand merci à Claude Martinet pour cette petite balade !

Le voyage de retour vers Nancy a été l’occasion de nouveaux échanges entre adhérents et de discussions sur de futurs projets initiés par l’équipe bénévole avec l’appui de certains adhérents.

 

Conclusion de la journée

Cette journée riche et variée a été très appréciée des participant·e·s.

Ce sont encore eux qui le disent le mieux :

“C'était une manière très intéressante et conviviale de découvrir des bibliothèques”

“J’ai particulièrement aimé la visite des réserves de la BNU.”

“Une brillante prestation de Claude LORENTZ, notre guide à la BNU”

“Un super débat avec la directrice de la médiathèque”

“Tout était parfait !”

 

Prochain rendez-vous le vendredi 25 mai 2018 pour une journée de visites à Epinal.