Portraits de bénévoles : Hélène Braconnier

Réseau pro

"Jamais je n’aurais pu imaginer tout ce que mon engagement au sein de l’association allait m’apporter" : Interview d'Hélène Braconnier, déléguée régionale Grand Est et vice-présidente du Conseil des régions

 

Hélène, raconte-nous ton parcours et comment tu as croisé les chemins de l'Adbs.

Membre de l’ADBS depuis la fin de mes études, j’ai choisi de rejoindre l’équipe d’animation de la délégation Lorraine l’année suivante. J’ai ainsi pu découvrir progressivement le fonctionnement de l’association et m’investir dans l’organisation de différents projets jusqu’à reprendre la responsabilité de la délégation Lorraine au départ de notre ancienne déléguée régionale en 2014.

Je suis aujourd’hui déléguée régionale de la délégation Grand Est de l’ADBS et également vice-présidente du Conseil des régions.

Quel poste occupes-tu actuellement ? 

Documentaliste de formation, j’ai exercé plusieurs activités en sciences de l’information (documentaliste, webmaster, archiviste) avant d’intégrer la fonction publique territoriale en tant qu’animatrice multimédia. Après 3 ans au sein du réseau Cyber-base du Grand Nancy, le dispositif a été stoppé et j’ai dû rechercher un nouveau poste au sein de ma collectivité. J’ai opté pour un emploi de chargée d’accueil et d’information à la Maison de l’Habitat et du Développement Durable du Grand Nancy.

Aujourd’hui, comme beaucoup de professionnel·le·s de la région, je suis ouverte à de nouvelles opportunités qui me permettraient d’exploiter pleinement toutes mes compétences.

Peux-tu en dire plus sur ton expertise ?

Je ne me considère pas comme une experte au sens où je n’ai pas eu une expérience unique dans un domaine spécifique. J’ai eu la chance de pouvoir développer une certaine polyvalence grâce à mes nombreuses expériences professionnelles et associatives. J’ai en effet eu l’occasion de remplir plusieurs missions liés aux sciences de l’information et j’ai réalisé que la curiosité et le désir d’expérimenter tout en s’investissant pleinement sur son poste permettent de s’adapter et d’atteindre ses objectifs. L’appartenance à un réseau professionnel comme l’ADBS m’a, bien évidemment, permis d’être accompagnée dans cette évolution permanente de mes connaissance et de mes compétences.

Tu es bénévole à l’ADBS depuis plusieurs années. Que t'apporte le bénévolat ?

Jamais je n’aurais pu imaginer tout ce que mon engagement au sein de l’association allait m’apporter. J’ai rencontré des professionnels d'horizons très différents, je me suis lancée dans l’organisation et l’animation de formations, j’ai également développé de nouvelles compétences, notamment concernant la gestion de projet. Mon activité bénévole m’a surtout permis de conserver un certaine ouverture d’esprit sur l’univers en constante expansion des sciences de l’information.

Que penses-tu apporter à l’ADBS ?

L’ADBS, c’est 55 ans d’évolution des métiers et des pratiques professionnelles. L’arrivée du numérique puis le développement exponentiel des nouvelles activités autour de l’information, des données et des documents n’ont pas été faciles à suivre pour une association qui repose en grande partie sur l’activité bénévole de ses membres qui cumulent activité bénévole et activités professionnelles. 2018 est une année clé pour notre association et j’ai souhaité m’investir au maximum de mes possibilités afin de relever les défis du repositionnement de l’association en participant à plusieurs chantiers : renforcement de la communication de l’association via une toute nouvelle campagne d’adhésion, écriture du nouveau manifeste de l’association, mise en place du nouveau site Internet et bien évidemment organisation d’animations pour les adhérents de la région Grand Est. Bref, de nombreuses heures de collaboration avec l’ensemble des bénévoles à tous les niveaux de l’association.

v.2018.06