Mise à jour du référentiel des métiers

Veille métiers

L’ADBS publie une version Beta de son référentiel des métiers de la gestion de l’information, des documents et des données.  Il peut être considéré à la fois comme une actualisation du Référentiel des métiers types des professionnels de l’information et de la documentation  publié en 2001 et mis à jour en 2008 et de la cartographie des métiers publiée en 2013.

Cette première version comporte une douzaine de métiers emblématiques de ces fonctions. Elle a été établie par un collectif composé de professionnels en poste, de consultants et d’enseignants chercheurs en sciences de l’information. Cette liste est bien sûr ouverte (et certains métiers comme Data manager devront sans doute rapidement compléter ce premier guide). Nous avons également intégré dans cette version Beta plusieurs propositions de modifications ou d’ajouts issues de la pré-publication de ces fiches auprès des adhérents de l’ADBS.

Dans un contexte de digitalisation croissante des activités dans les organisations se manifeste une certaine porosité (voire une certaine confusion) dans les rôles respectifs des acteurs de l’informatique, de la communication et du management en matière de pilotage  de projets informationnels. Aussi il est apparu utile de privilégier une approche par les métiers et d’essayer de clarifier les contours de plusieurs fonctions explicitement dévolues à la gestion et au management de l’information.

Plusieurs orientations ont présidé à la mise en œuvre de ce référentiel :

  • L’entrée par les métiers (pleins et entiers au sens de France Compétences)  et non par les emplois (souvent composites et hybrides dans nos domaines) ou par les compétences.
  • Le caractère central des compétences mobilisées en matière de gestion, de structuration et de management de l’information pour le choix d’intégrer ou non tel ou tel métier
  • La description générique des métiers mais suffisamment complète et standardisée pour s’articuler aux outils de référence dans le domaine de l’emploi-formation (POLE EMPLOI, APEC, observatoires de branches, etc.)

Concernant ce dernier point, l’ambition de cet exercice n’est pas de rester un outil technique pour les spécialistes mais bien de permettre une identification correcte des métiers et la prise en compte des évolutions de compétences notamment dans le cadre du ROME 4.0. Des contacts ont été pris en ce sens.

Ainsi, autant qu’il a été possible, nous avons créé des fiches métiers différentes dès lors que le niveau de responsabilité ou la spécialisation le justifiait. Nous avons par exemple réservé le terme de documentaliste à des professionnels techniciens – plutôt positionnés à BAC +3  et avons créé des fiches spécifiques pour les responsables ou les chefs de projet (Responsable de centre de ressources ou Chef de projet en management de l’information).

En ce sens, le référentiel est assez différent de l’Euroréférentiel I&D de 2004 qui déclinait pour chaque fonction des niveaux (assistant, technicien,  manager ou expert), à la fois moins ambitieux mais aussi plus directement dédié à un rôle d’identification et reconnaissance simple de métiers.

Il est bon de souligner que les métiers de la lecture de publique et des archives patrimoniales faisant l’objet d’un mode spécifique d’accès à l’emploi n’ont pas été intégrés dans ce guide. Les référentiels correspondants ont d’ailleurs fait l’objet de mises à jour récentes [1].

Quelques précisions peuvent être apportées concernant certaines rubriques des fiches de ce guide.

  • Chaque fois que le métier concerné était présent dans le ROME ou la cartographie des métiers de l’OPIIEC [2] ou l’annuaire des métiers de l’APEC, nous avons mentionné la famille de rattachement
  • Les niveaux de rémunération indiqués proviennent le plus souvent des remontées d’enquêtes métiers/salaires réalisées pour le suivi de l’insertion des titulaires des diplômes et  titres professionnels
  • Les conditions d’exercice et la variabilité dans l’emploi sont décrites de façon générale. Elles pourraient utilement être complétées par les retours d’expérience des professionnels.

Ce guide doit contribuer à une meilleure visibilité des métiers  de la gestion de l’information. Tous les commentaires et suggestions seront les bienvenus. Pour cela un espace "Ajouter un commentaire" est à votre disposition à la fin de chaque fiche.

Accès aux fiches

Knowledge Manager
Documentaliste audiovisuel
Document Controller
Data analyst / Analyste de données
Community Manager
Chef.fe de projet GED
Chef.fe de projet en management de l'information
Records Manager
Professeur.e documentaliste
Responsable de centre de ressources
Veilleur.euse analyste
Webmaster éditorial
Documentaliste

 

[1]Le référentiel national des compétences des bibliothèques territoriales, Ministère de la Culture, 2023

- Le référentiel métiers des archives, France Archives, 2023

[2] Observatoire des métiers du numérique, de l’ingénierie, du conseil et de l’événement