Portrait de bénévole : Suzette Astruc

Réseau pro

"Cela me semblait important d'accompagner les personnes en recherche d'emploi."

 

Bonjour Suzette,

Raconte-nous ton parcours et comment tu as croisé le chemin de l'ADBS.

J'ai travaillé pendant 22 ans en laboratoire de recherche dans le domaine de l'agronomie. En 2004, j'ai commencé une reconversion en IST (Information Scientifique et Technique) au sein de mon organisme. Pour accompagner cette reconversion, j'ai suivi une licence professionnelle en ressources documentaires et bases de données durant les années 2005-2006.

La section locale de l'ADBS organisait des rencontres autour de l'emploi un samedi matin par mois, et j'y ai participé. A l'époque, je n'étais pas une experte en documentation mais cela me semblait important d'accompagner les personnes en recherche d'emploi, car la région Languedoc-Roussillon n'était pas un bassin propice à l'emploi. Petit à petit, je me suis de plus en plus impliquée au sein du réseau local puis au niveau national en rejoignant le Conseil des régions et le Conseil d'Administration en 2017.

Quel est l'intitulé exact de ton poste ?

Je suis "Technicienne en ressources documentaires".

Peux-tu nous en dire plus sur ton expertise ?

Je suis une spécialiste des bases de données, de la bibliométrie et de la formation. Je m'intéresse également à toutes les nouvelles technologies.

Quelles sont les activités que tu pratiques le plus fréquemment dans ton travail ?

J'utilise de nombreuses bases de données et je gère l'archivage des articles scientifiques et la formation des utilisateurs.

Peux-tu citer les 3 mots qui caractérisent le mieux ton métier ?

Open access, accompagnement et fiabilité.

Quel conseil donnerais-tu à un·e jeune qui souhaiterait exercer le même métier que toi ?

Je lui conseillerais de se créer un réseau dans son domaine et de rejoindre le réseau des professionnel·le·s de l'ADBS afin de garder un champ d'ouverture sur les autres métiers et domaines des spécialistes de l'information.

Que t'a apporté le bénévolat à l'ADBS ?

Devenir bénévole m'a notamment permis de découvrir d'autres domaines d'activité et d'être plus à l'écoute des demandes. Cela m'a également permis de gagner en connaissances grâce aux multiples animations organisées chaque année par les délégations régionales et sectorielles.

Que penses-tu avoir apporté à l’ADBS ?

J'espère avoir impulsé une dynamique et réussi à faire vivre notre réseau dans la région Occitanie.