×

Message d'erreur

La création de ce type de contenu est réservée aux bénévoles.

Portrait de pro : Domenico Scavetta

Emploi

"La certification européenne, un excellent outil pour un parcours professionnel complexe orienté à l'innovation."

 
Domenico Scavetta, expert certifié au niveau européen en information-documentation par ADBS Certification, est records manager dans un service public de santé à Matera (région de Basilicate, dans le sud de l'Italie).
 

Votre carrière est déjà bien longue. Étiez-vous documentaliste dès le départ ?

J'ai une maîtrise en sociologie et une spécialisation en psychologie sociale. Jusqu'à la moitié des années quatre-vingts, j'ai travaillé dans le domaine de la formation et de l'intervention organisationnelle dans différentes institutions publiques. Lors de l'apparition des premiers ordinateurs personnels, j'ai commencé à m'intéresser aux sciences de l'information et à l'informatique. L'intérêt pour les évolutions des nouvelles technologies, notamment dans le domaine de l'écriture électronique et des hypertextes, a été à l'origine d'un séjour de six ans en France où mes activités d'enseignement et de recherche ont eu comme issue un doctorat en sciences de l'information à l'Université Paris 8.

A mon retour en Italie, j'ai été responsable de la communication publique de la commune de Matera et de la communication externe et interne dans une articulation territoriale de son service public de santé.
 

Comment a évolué votre travail ?

Pour alimenter la base documentaire nécessaire à ces actions de communication, mon intérêt s'est progressivement déplacé vers un travail de back office consistant à concevoir contenus, structure logique et structure visuelle de documents très utilisés, distribués par différents médias (forme imprimée, service télétexte, site web) à différents publics.

En même temps le contexte normatif de mon travail a beaucoup évolué. De 2000 à 2005, plusieurs lois ont modifié l'organisation de l'administration publique italienne. Dématérialisation des documents, signature numérique, courrier électronique recommandé, gestion électronique des flux documentaires ont été à l'origine d'importantes innovations.

La mise en oeuvre d'une administration numérique s'est traduite pour moi par une orientation plus nette vers le records management, tout en intégrant une démarche orientée vers une analyse permanente du "côté organisationnel" de la gestion documentaire.
 

Vous présentez-vous comme records manager ou documentaliste ?

Pour vous répondre, je dois aborder le thème de la certification européenne. Me faire certifier "expert en information-documentation", dans le cadre d'un dispositif fondé sur les compétences, a permis de mieux exprimer mon identité professionnelle, sans la figer par rapport à des diplômes universitaires.

Autrement dit, certifier mes compétences a permis de poser de façon plus articulée et dynamique la question identitaire au niveau professionnel. Expert en information-documentation est ce qui me caractérise le plus. La certification européenne m'a permis de valoriser toutes mes compétences acquises précédemment ainsi que la cohérence de mon parcours professionnel, marqué par un intérêt pour les évolutions les plus innovantes dans le domaine de l'information-documentation.
 

Quels sont vos projets aujourd'hui ?

Ce sont deux projets concernant la gestion de la documentation à l'intérieur d'un système de gestion de la qualité : la démarche qualité de mon entreprise et la mise en oeuvre du dispositif de certification de CERTIDoc Italia qui implique une collaboration avec le Consortium CERTIDoc en vue de l'évolution de l'Euroréférentiel.

Ma participation à ce projet à l'échelle européenne va dans la direction que je souhaitais lorsque je me suis engagé dans une démarche de certification européenne.
 

enlightened CERTIDoc Italia, organisme de certification des compétences des professionnels de l'information-documentation, regroupe quatre associations : AIDA (Association italienne de documentation avancée), AIDB (Association italienne des documentalistes brevet), GIDIF-RBM (Groupe italien des documentalistes de l'industrie pharmaceutique et des Instituts de recherche biomédicale), IAML (International Association of Music Libraries) Italia.

CERTIDoc Italia est née en février 2007 grâce aux travaux entrepris par AIDA depuis l'an 2000 et va rejoindre très prochainement l'ADBS, la Deutsche Gesellschaft für Informationswuissenschaft und Informationspraxis e.V. (DGI) et la Sociedad Española de Documentacion e Informacion Cientifica (SEDIC), dans le Consortium européen CERTIDoc.

 


© L'Oeil de l'ADBS, M. B., sept. 2007

Rédigé par ADBS
Publication le 22 septembre 2007 - Mise à jour le 14 octobre 2008