×

Message d'erreur

La création de ce type de contenu est réservée aux bénévoles.

Portrait de pro : Carine Saul

Emploi

"Grâce aux formations que j’ai suivies, j’ai pu rebondir et évoluer tout au long de ma carrière en tant que professionnelle de la documentation."
 

Carine Saul travaille actuellement à l'INTD avec une double casquette : en tant qu'assistante-documentaliste au centre de ressources documentaires (CRD) et comme assistante en ingénierie de formation, sa compétence documentaire étant fort appréciée dans cet institut formant des documentalistes de haut niveau.
 

Quelles sont tes missions actuelles ?

Puisque les ressources sont en général déjà identifiées et organisées dans les centres de documentation, l'une des mes principales fonctions est la gestion de ces ressources dans les services d'information, principalement des banques de données, en vue de leur exploitation. J'alimente donc les bases de données internes en intégrant des données catalographiques par exemple et j'effectue des recherches sur des banques de données internes et externes.

L'accueil et l'orientation des utilisateurs font également partie de mes missions. A l'INTD, par exemple, je présente aux étudiants les outils qui sont mis à leur disposition et les accompagne dans leurs recherches d'information. Il faut donc bien savoir analyser leurs besoins pour les former et les orienter au mieux parmi les sources à exploiter et les outils à utiliser. J'encadre également un atelier de techniques documentaires (catalogage sur la dernière version d'Alexandrie) proposé aux étudiants le soir après leurs cours. Et évidemment, les tâches purement bibliothéconomiques comme le bulletinage des revues ou le catalogage des ouvrages (papier et numériques) font partie de mes tâches quotidiennes.

En tant qu'assistante d'ingénierie de formation, puisque j'assure aussi cette fonction à l'INTD, je coordonne les actions pédagogiques envers les étudiants. La direction souhaitait recruter une personne ayant des compétences en documentation... Effectivement, mes connaissances documentaires me sont très utiles dans ce poste : je sais de « quoi on parle » !
 

Tu es venue à la documentation par hasard...

Effectivement, après mes études secondaires, j'ai travaillé directement dans un centre de documentation médicale. Je n'avais donc pas à l'époque de formation documentaire mais j'ai beaucoup appris sur le terrain puis approfondi avec des stages de formation, à l'ADBS notamment. Ce premier poste m'a plu, j'étais encadrée par des personnes qui aimaient leur métier et qui m'ont encouragée dans cette voie. A la suite d'un licenciement collectif, j'ai suivi un stage de catalogage en format Marc, ce qui m'a permis de décrocher un poste au Muséum d'histoire naturelle où j'alimentais la base de données CDS-ISIS, gérée par l'Unesco. Mes différentes formations m'ont à chaque fois servi de tremplin pour rebondir et découvrir de nouvelles facettes du métier. J'ai été amenée, par exemple, à gérer totalement une bibliothèque mais aussi à établir des bibliographies thématiques ou à effectuer des recherches documentaires.
 

Et tu continues à te former ?

Récemment, en 2006-2007, j'ai suivi les cours du soir de l'EBD pour obtenir le certificat d'aptitude aux fonctions de technicien bibliothécaire documentaliste. Et depuis juin 2009, je suis les cours de la licence professionnelle en documentation d'entreprise à l'IRTD de Rouen. J'effectue cette formation par correspondance pour la rendre conciliable avec un travail à temps plein. Je suis très motivée car cette licence devrait me permettre d'acquérir une reconnaissance professionnelle, qu'il est difficile d'obtenir sans diplôme malgré des années d'expérience, et d'assurer de nouvelles fonctions...

Ce métier, qui évolue très vite, demande une constante adéquation entre les compétences professionnelles et les besoins en gestion de l'information des entreprises ou institutions. Grâce à mon expérience à l'INTD, je saurai associer les fonctions de la documentation et mes compétences en formation. Mes domaines privilégiés sont le secteur social, la médecine, la santé publique, la santé sanitaire des aliments.... J'aimerais retravailler dans ce secteur !
 

Avec le recul de ton expérience, quels sont, pour toi, les changements les plus notables du métier ces dernières années ?

L'évolution la plus marquante, pour moi, de ces 20 dernières années, est le passage au format numérique et la prééminence d'Internet qui ont bouleversé la manière d'aborder le document. L'environnement technique du travail a été totalement modifié : les outils documentaires sont beaucoup plus performants et sophistiqués et ont fait beaucoup de progrès dans l'automatisation de certaines tâches de gestion documentaire ; le web, en particulier 2.0, et les outils collaboratifs influencent la manière de travailler, etc.

Mais je constate également que les charges de travail sont de plus en plus lourdes. Il est cependant important que les professionnels de l'information restent disponibles et que la transmission des savoir-faire professionnels reste une priorité pour animer le travail en équipe.
 


Rédigé par ADBS
Publication le 18 décembre 2009 - Mise à jour le 18 décembre 2009