Portrait de bénévole : Alexandra Manière

Emploi

"Il faut avoir une appétence pour les techniques, des aptitudes relationnelles et une bonne capacité d'adaptation."

 


Bonjour Alexandra,

Peux-tu nous résumer ton parcours professionnel ?

Après ma licence d'histoire et une préparation aux concours administratifs, j'ai réussi celui de secrétaire administrative d'administration centrale. On m'a alors proposé trois postes : c'est ainsi que j'ai commencé ma carrière d'aide-documentaliste au Centre de Documentation de l'armement au Ministère de la Défense. J'analysais les ouvrages en matière de documentation, de politique intérieure et de relations internationales. Puis j'ai été en charge de la formation à notre base documentaire auprès de nos utilisateurs. Ensuite, j'ai travaillé deux mois à Nantes à l'Etat-major de force 2 en communication interne : je préparai une revue de presse et une lettre interne. Enfin, j'ai appris ma réussite au concours de chargé d'études documentaires et j'ai été affectée comme cheffe du service de Documentation de la chambre régionale des comptes des Pays de la Loire où j'exerce depuis 19 ans.
 

Peux-tu nous en dire plus sur tes domaines d'expertise ?

Mes domaines d'expertise sont le fonctionnement des collectivités territoriales, les finances publiques locales et les politiques publiques.
 

Quelles sont les activités que tu pratiques le plus fréquemment dans ton travail ?

Mes activités les plus fréquentes sont la veille législative et thématique, les recherches documentaires et la communication externe.
 

Peux-tu citer les 3 mots qui caractérisent le mieux ton métier ?

Réactivité, curiosité intellectuelle et communication !
 

Quels conseils donnerais-tu à un·e jeune qui souhaiterait exercer le même métier que toi ?

Je pense que pour ce genre de métier, il faut avoir une appétence pour les techniques, des aptitudes relationnelles et une bonne capacité d'adaptation.
.

Tu es bénévole à l'ADBS depuis plusieurs années, que t'apporte ton engagement bénévole ?

Mon engagement bénévole me permet de conserver une vision à la fois pragmatique et prospective des métiers de l'information.
 

Et que penses-tu apporter à l’ADBS grâce à ton engagement ?

Je suis membre de l'ADBS Pays de la Loire et je participe aux réunions et aux formations le plus souvent possible en apportant quelques idées, en ayant reçu une fois une AG et en ayant présenté avec une amie documentaliste les concours de la fonction publique pour la documentation et les bibliothèques. J'ai aussi été secrétaire générale de l'ADBS nationale, puis je suis redevenue administratrice et je vais prochainement travailler sur l'adhésion des étudiants et des jeunes travailleurs au sein du groupe de travail Adhésions.