×

Message d'erreur

La création de ce type de contenu est réservée aux bénévoles.

Portrait d'adhérente : Guillemette François

Emploi

"Avec ma nouvelle activité, j’ai réalisé que je suis avant tout documentaliste, et que l'association professionnelle dont je me sens la plus proche reste l'ADBS."

 

Guillemette François s'est lancée en tant que consultante en webmarketing en 2012. Un DUT de documentation d'entreprise obtenu à Paris en 1999 l'a conduite successivement de la gestion de photothèque à chef de projet e-marketing en passant par responsable grands comptes pour un site de réservation d'hôtels. Après s'être investie activement au sein de la délégation ADBS Rhône-Alpes-Lyon, elle éprouve moins le besoin de s'engager dans l'association quand elle s'installe à Paris. C'est sa toute récente activité qui la rapproche à nouveau de l'ADBS.
 

Qu'est ce qui a déclenché ta première adhésion à l'ADBS ?

Ma première adhésion remonte à mon déménagement personnel, et donc professionnel sur Lyon. Je cherchais un réseau pour connaître le maillage professionnel de la région, découvrir les entreprises, rencontrer des personnes en poste et favoriser mon insertion dans une nouvelle ville. J'ai adhéré et me suis très vite investie dans le bureau. En revenant sur Paris, je me suis éloignée de l'ADBS parce que ce qui m'avait plu, c'était le réseau, la proximité et je ne pensais pas le retrouver sur Paris. Et puis j'estimais que les problématiques de mon métier (chef de projet Internet) n'étaient pas abordées comme je l'entendais ; enfin, le coût de l'adhésion m'avait fait hésiter. Cependant, j'ai toujours gardé le contact avec le bureau de Lyon et continué à suivre les actualités de l'ADBS. Cette année, j'ai lancé mon entreprise comme consultante ; j'ai réalisé alors que je suis avant tout documentaliste, et que l'association professionnelle dont je me sens la plus proche reste l'ADBS. Celle-ci a su, par ailleurs, prendre le tournant de l'évolution du Web (plus ou moins rapidement). J'ai donc décidé de renouveler mon adhésion pour 2012-2013 après plusieurs années d'absence.
 

Aurais-tu une anecdote liée à cette première adhésion ?

Lorsque je suis arrivée à la délégation Rhône Alpes bureau de Lyon pour trouver du travail dans la région, on m'a presque désignée d'office pour participer au bureau, avec mon consentement, bien sûr ! Cette confiance a porté ses fruits : l'ensemble du bureau de l'époque fait désormais partie de mon cercle d'amies proches... la vie est ainsi faite !
 

En quoi est-ce important d'appartenir à une association professionnelle ?

A mon avis, tout professionnel a intérêt d'adhérer à une association professionnelle. On y trouve le soutien nécessaire à l'exercice de son activité : sans le réseau, on se sent isolé ; cela permet d'autre part de se tenir informé. Mais, surtout, je conseille d'être membre actif ; cette expérience est très enrichissante sur beaucoup de plans !