Les incunables illustrés de l'INHA : trésors des débuts de l'imprimerie

La bibliothèque de l'INHA a entrepris la numérisation et la mise en ligne de son fonds d'incunables.

 

Cette collection ne rassemble qu'une trentaine de volumes. C'est l'opportunité d'une numérisation exhaustive, chaque exemplaire de ces trésors de l'imprimerie étant remarquable, qu'il s'agisse d'un « best-seller » de l'époque comme La Divine comédie de Dante et Le Roman de la rose ou d'une pièce rarissime comme Le Livre de Baudoin, chronique romancée dont l'INHA possède l'un des sept exemplaires conservés dans le monde actuellement.

Du latin incunabula (berceau), le terme « incunable » est apparu sous la plume du philologue hollandais Hadrianus Junius (1511?-1575) et fait référence, par extension, aux origines de l'imprimerie. Par convention, sont qualifiés d'incunables tous les livres imprimés en Europe avant le 1er janvier 1501 (limite chronologique choisie arbitrairement, ne correspondant pas à une étape notable dans l'évolution du livre imprimé).

 

Pour lire la site : article d'Élodie Desserle sur le blog de la Bibliothèque de l'INHA, le 10/02/2021

like
0