Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > Nous avons lu...

Usages et usagers de l’information. Quelles pratiques hier et aujourd’hui ? / Sophie Ranjard

publié le 27 mars 2013

Paris : ADBS Éditions, 2012. – 67 p. – (L’Essentiel sur…). – ISBN 978-2-84365-141-0 : 15 €


Analyse de Joachim SCHÖPFEL

joachim.schopfel[at]univ-lille3.fr


UN OUTIL METHODOLOGIQUE

Savoir analyser les usages et pratiques fait partie des compétences fondamentales pour les métiers de l'information. Le nouveau livre de S. Ranjard se positionne comme point de repère sur la méthodologie de l'enquête et sur les mesures d'audience et de fréquentation. Il permet de débroussailler le terrain, avec un repérage rapide sur les types d'usages de l'information, sur les profils des usagers, les mesures d'usage des ressources (infométrie) et les méthodes et techniques d'enquêtes sur les usages.

Pour commencer, 2 définitions pour clarifier les concepts d'usages et de pratiques. Selon l'auteur, l'usage est « une manière d'être ou de faire, (...) une pratique née d'un besoin, d'une motivation particulière » dans le contexte d'un « système d'activités qui produit du changement, transforme des matières ou des situations données en produits ou services » (p. 8). L'accent est mis sur le contexte, y compris le comportement et la personnalité de l'individu, et sur l'application à un produit ou un service.

Les pratiques, selon S. Ranjard, sont des « façons de faire dans telle ou telle situation », par exemple de l'appropriation d'un dispositif selon « des modalités propres à un contexte donné » (p. 9). Logiques d'usage, besoins et représentations déterminent les pratiques et comportements informationnels. Les liens avec la sociologie des organisations et la psychologie appliquée sont évidents.

Par la suite, l'auteur présente succinctement les critères descriptifs pour analyser les usages et les types d'usagers avec des critères de segmentation ou différenciation, sous forme d'une carte heuristique (p. 25).

La seconde moitié du livre est consacrée aux mesures d'usage et aux méthodes et techniques d'enquête sur les usages. Concernant les mesures d'usage, Sophie Ranjard aborde dans l'ordre les mesures de la fréquentation des espaces physiques, du trafic des sites et portails, des transactions des périodiques électroniques, des contenus des services de questions-réponses et de la contribution des usagers à un site ou un service. Quant aux enquêtes, elle présente les méthodes qualitatives (y compris les entretiens), les tests et expérimentations sur Internet/Intranet et les méthodes quantitatives (questionnaires). Pour finir, elle décrit comment mettre en place un observatoire des usages et indique les compétences nécessaires à cette démarche.

Pour aller plus loin, le lecteur trouvera un glossaire, une bibliographie, une webographie et une liste avec quelques outils d'analyse du trafic sur le web et d'enquête en ligne.

Ce livre n'est pas (et ne prétend pas l'être) un ouvrage de référence, un manuel ou une étude critique ou conceptuelle. Mais le lecteur - étudiant ou professionnel - qui cherche un repérage rapide, un rappel ou remise à niveau trouvera ici une réponse.


Rédigé par ADBS

mise à jour le 27 mars 2013


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes