Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > Nous avons lu...

Se former à l’accueil : éthique et pratique / sous la dir. de Marielle de Miribel ; préface de Brigitte Évano

publié le 26 septembre 2013

Paris : Éditions du Cercle de la librairie, 2012. – 350 p. – (Bibliothèques, ISSN 0184-0886). – ISBN 978-2-7654-1364-6 : 42 €

Analyse de Claire GUINCHAT

LA BIBLIOTHÈQUE COMME LIEN SOCIAL

À consulter les bibliographies contenues dans cet ouvrage, on constate que le sujet de l'accueil, préoccupant, a déjà été soumis à maintes analyses. Avec cet ensemble qui réunit aux professionnels des bibliothèques formateurs spécialisés et philosophe-sociologue, l'accent est mis sur les enjeux de la formation à l'accueil pour le devenir de l'institution. D'entrée de jeu sont évoqués trois mots-clés « sous-tendant la réflexion sur les pratiques de formation » : éthique, morale, déontologie. Dans la mesure où former et être formé met en présence des individus, avec toutes les tensions que cela suppose, il est utile, rappelle B. Évano dans sa préface, de « pouvoir s'appuyer sur un substrat solide » dont elle détaille les principes.

L'ouvrage se structure en trois parties correspondant aux trois étapes du processus de formation. Avant : mise en place de l'objectif de formation ; pendant celle-ci : mise en œuvre de l'objectif pédagogique ; après : évaluation de l'objectif de changement. L'accueil est défini par Amandine Jacquet comme « une posture intellectuelle » nécessaire à tous les aspects du travail et guidée par le souci de « mettre l'usager au centre de tout ». Mettre en place un objectif de formation à l'accueil suppose de définir, en partenariat, ses spécificités, de la recherche des attentes et des besoins à l'élaboration des outils nécessaires : charte de l'accueil, cahier des charges, fiche pédagogique, etc.

Défini, cet objectif va être mis en place au cours du stage dont des exemples concrets vont éclairer les « rituels ». Construire une relation pédagogique satisfaisante entre participants suppose une méthode précise, détaillée ici. Créer un cadre de référence commun au groupe ne va pas de soi, qu'il s'agisse d'objections et de réticences de la part des stagiaires ou de difficultés émanant du formateur. Plusieurs chapitres y sont consacrés et développent une grille d'analyse de ces problèmes et des moyens de les gérer. Outils et méthodes nécessaires pour établir le contexte de coopération  et conduire la dynamique du groupe sont proposés dans deux études de cas. L'une détaille ce que sont les « méthodes créatives », l'autre observe « une formation à la loupe », donnée à tout le personnel d'une médiathèque peu de temps avant son ouverture.

La 3e partie de l'ouvrage présente plusieurs témoignages d'innovations intéressantes : évaluation « à froid », un an après le stage, des acquis et des lacunes de celui-ci ; déroulement et conséquences d'un dispositif de formation à l'accueil de longue durée au sein des bibliothèques de Rouen ; analyse des causes de la « morosité » d'un service de documentation universitaire et étapes du changement par décloisonnement des tâches et recentrage sur le public ; développement de la qualité de l'accueil dans un service documentaire en difficulté, autant de réalisations génératrices d'impulsions novatrices. Quelle que soit la situation originelle, la formation à l'accueil peut permettre de « revisiter un certain nombre de paramètres fondateurs », tels que le rôle et l'image de la bibliothèque dans la cité et les relations entre le personnel et le public.

On dispose avec cet ouvrage collectif d'un ensemble de données conceptuelles, techniques et méthodologiques enrichies par l'accent porté sur les aspects psychologiques inhérents à l'expérience de formation. La préoccupation constante des auteurs de faire participer commanditaire, personnel, formateur et usager à la problématique et à l'élaboration du projet, la recherche d'un « service partagé autour de l'accueil » s'ancrent dans la nécessité de conforter le lieu et le lien social qu'est la bibliothèque. Il est utile que ceci soit rappelé par différents moyens.

Bibliographies par chapitre et annexes, dont la charte Marianne de la BnF, complètent les informations détaillées dans le texte.


Rédigé par Bernadette FERCHAUD

mise à jour le 26 septembre 2013


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes