Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > Nous avons lu...

Bibliothèque

Sciences de l’information et de la communication : objets, savoirs, discipline / Stéphane Olivési (dir.)

Grenoble : Presses Universitaires de Grenoble, 2013 (2e édition). – 303 p. – ISBN 978-2-7061-1819-7 : 20 €

publié le 22 janvier 2014

Analyse de Joachim Schöpfel

joachim.schopfel[at]univ-lille3.fr



MIEUX FAIRE CONNAITRE LES DOMAINES DES SIC

Au fil du temps, cet ouvrage collectif, dirigé par Stéphane Olivési, est devenu une référence dans l'enseignement des sciences de l'information et de la communication. En septembre 2013, sept ans après sa sortie, les Presses Universitaires de Grenoble ont publié une deuxième édition, légèrement augmentée, dans la continuité plus que dans la rupture.

Commençons par la continuité. L'objectif du livre est toujours le même : « Dresser un tableau qui offre une image du territoire actuel de ces sciences, [...] présenter les principales matières enseignées » (p.5), vulgariser sans dénaturer la connaissance scientifique en essayant de la rendre accessible. Il s'adresse ainsi en premier lieu aux étudiants et enseignants des SIC mais, au-delà, à un public plus large, afin de faire mieux connaître les domaines des SIC.

La structure globale du livre n'a pas changé. Il contient trois parties, consacrées aux objets, aux savoirs et à la discipline des SIC. À quelques rares exceptions près, le collectif des auteurs est demeuré le même : on ne change pas une équipe qui gagne...

La première partie - «  Les objets » - est avec neuf chapitres et 170 pages la plus importante. Elle dresse un panorama des thématiques structurantes. Le lecteur y trouve des introductions aux médias et à leurs publics, aux pratiques culturelles et à la médiation, à l'information-documentation ; au journalisme vu par les pairs, les sources et publics ; enfin à la communication politique, à la communication publique, à la communication des collectivités territoriales, à la communication des organisations, et au web comme outil de communication et objet de connaissance.

La deuxième partie - « Les savoirs » - contient cinq chapitres sur environ 80 pages et présente une synthèse des principaux courants scientifiques : l'approche socio-économique des industries culturelles et médiatiques, l'anthropologie de la communication, une perspective historique des moyens de communication, l'analyse du discours et une introduction à la sémiotique et sémiologie de la communication.

Pour finir, les deux chapitres de la troisième partie (50 pages) - « La discipline » - analysent l'histoire et la communauté actuelle des SIC, y compris sur l'aspect des relations avec d'autres disciplines.

Le style est toujours aussi clair et lisible, avec une volonté didactique affichée et efficace. Les bibliographies se limitent à l'essentiel : quelques livres de référence, peu d'articles ou autres ressources.

Voyons pour les changements. Plusieurs chapitres ont été mis à jour, en ajoutant quelques nouvelles références, en augmentant le texte, en mettant à jour les chiffres. C'est le cas notamment pour les chapitres sur le journalisme, la communauté des SIC et l'analyse des discours. Ainsi, le livre a gagné une quinzaine de pages. Le changement le plus important est le remplacement du chapitre sur les technologies de l'information et de la communication (1re édition) par celui sur le Web (2e édition), rédigé par Christine Barats[1].

On pourrait regretter l'absence d'une mise à jour plus poussée, en intégrant davantage les changements dans l'environnement culturel, technologique et économique. Cependant, cela n'enlève rien à l'intérêt de cet ouvrage qui restera une référence sans doute encore pendant des années car, comme l'écrit Jean-Paul Metzger, « la technologie numérique, en évolution permanente et rapide, bouscule sans cesse les pratiques et les usages, sans pour autant remettre en cause les fondamentaux ».


[1] Qui vient de publier un manuel d'analyse du web en sciences humaines et sociales chez A. Colin.


Rédigé par ADBS

mise à jour le 28 mars 2014


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes