Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > Nous avons lu...

Penser la culture informationnelle / sous la dir. d’Alexandre Serres

publié le 24 novembre 2011

Penser la culture informationnelle / sous la dir. d’Alexandre Serres. – Paris : Hermès Science Publications : Lavoisier, 2009. – 130 p. – ISBN 978-2-7462-2543-5
Numéro de : Les cahiers du numérique, ISSN 1469-3380, 2009, vol. 5, n° 3. – 55 €

Les difficultés de l'exercice qui consiste à penser la culture informationnelle sont analysées par Alexandre Serres dès l'introduction de ce document. Il s'agit, en effet, de définir les concepts clés de culture et d'information dans leur association ou dans des associations voisines telles que culture numérique ou médiatique... Le chantier est donc toujours ouvert, remarque A. Serres, et sept auteurs y pénètrent pour faire part de leurs réflexions accompagnées de la bibliographie étayant leurs apports.

Brigitte Simonnot invite son lecteur à aller « au-delà de l'utilitaire » sur les relations unissant culture numérique et informationnelle et d'autres concepts de culture : culture médiatique, culture de l'écran, culture informatique, etc. pour souligner que la culture informationnelle entraîne vers de nouvelles modalités sociales et que « chacun, à son niveau, est amené à y participer ».

Olivier Le Deuff pense la conception citoyenne de la culture de l'information et propose, en s'appuyant sur le philosophe Kant et son langage ésotérique essentiellement décrypté par les spécialistes, une réflexion autour des concepts de majorité et de minorité.

Bruno Dechauvelle, Hervé Platteaux et Jean-François Cerisier reviennent vers les tensions et les relations unissant culture informationnelle et culture numérique en analysant le cas des référentiels C2i niveau 2. Cela leur permet de conclure en termes d'assimilation, et non d'opposition, de ces deux cultures.

Marlène Loïcq voit dans tous les enjeux éducatifs de la culture informationnelle, qu'elle expose avec soin, un enjeu principal décrit comme une compétence de communication médiatique et interculturelle.

L'adolescent est un acteur majeur de la circulation de l'information, affirme Laure Tabary-Bolka. Elle le prouve en analysant les pratiques des publics observés, ce qui renforce la nécessité et l'urgence d'éduquer aux médias.

Jacques Kerneis décrit la théorie de l'action conjointe en didactique et les conséquences épistémologiques et méthodologiques que l'on peut en tirer. Cela lui permet de présenter un dispositif d'ingénierie didactique expérimenté avec un groupe d'enseignants du secondaire.

Michèle Archambault conclut cet essai en annonçant, à l'heure du numérique, la reconnaissance d'un domaine info-littéraire et la présentation des outils existants sur Internet pour permettre, non seulement de la reconnaître, mais aussi et surtout de la développer.

De très nombreuses études existent sur le concept de culture informationnelle. Cette dernière fait l'objet de nombreux échanges entre chercheurs, enseignants et professionnels de l'information. Cet ouvrage offre un document supplémentaire et complémentaire qui invite le lecteur averti à partager des pensées, des expérimentations. Il autorise le lecteur moins informé à entrer dans le vif du sujet mais surtout à comprendre les importants enjeux liés à la culture informationnelle dans nos sociétés numériques.

Marie-France Blanquet
mfblanquet@iut.u-bordeaux3.fr


Rédigé par ADBS

mise à jour le 24 novembre 2011


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes