Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > Nous avons lu...

Les Écrits s’envolent. La problématique de la conservation des archives papier et numériques / Charles Kecskeméti et Lajos Körmendy

publié le 6 octobre 2014

Lausanne : Éditions Favre, 2014. – 208 p. – ISBN 978-2-8289-1425-7 : 15 €

Analyse de Marie-Anne CHABIN   
mac[at]marieannechabin.fr


 LES ARCHIVES DANS LE CONTEXTE NUMÉRIQUE

Cet ouvrage, écrit par deux fins connaisseurs de l'archivistique française, européenne et internationale, se présente en deux parties.

La première retrace l'histoire de l'archivistique, de sa genèse il y a quelques siècles à sa période faste dans les années quatre-vingt, pour déboucher sur sa remise en question dans le contexte numérique. C'est d'abord l'occasion d'un rappel de la spécificité des archives dans un monde où le terme est utilisé très largement dans le domaine du patrimoine ou dans le contexte d'Internet : « Les documents qui arrivent aux Archives, vingt, trente ou cinquante ans après leur création, n'avaient pas été créés pour alimenter la culture historique de la postérité mais comme preuves de l'expédition d'affaires concrètes » (p 30) ou « Les archives ne consignent pas des faits, mais des enchaînements de faits, comme l'avaient observé Michelet et Tocqueville. » (p 56).

 Un aspect méconnu de l'histoire des sciences de l'information est celle de la collaboration internationale avec, par exemple, le premier Congrès international des archivistes et des bibliothécaires à Bruxelles en 1910 où l'un des vœux adoptés fut que « les administrations qui versent leurs documents aux archives publiques utilisent du papier normal et de l'encre indélébile ». On n'a pas beaucoup progressé en un siècle !

Face à la question récurrente sur la légitimité de l'archivistique en tant que discipline, sur son appartenance à la science historique ou aux sciences de l'information, Charles Kecskeméti invite à se recentrer sur la réalité et à mettre en application les quatre missions de l'archivistique : engranger, préserver, mettre en valeur et communiquer les archives. Or, comment s'y prendre avec les archives dématérialisées quand on connaît la fragilité du numérique ? Le constat est que « le monde numérique a transformé l'archivistique, parce que les documents eux-mêmes se sont transformés : leur structure est devenue plus compliquée et leurs éléments, dont l'importance a changé, se sont séparés. » (p 193).

Lajos Körmendy développe les différents aspects du document d'archives (sa fonction, sa valeur, sa forme, son support, sa structure) dans le contexte numérique. Il met notamment en évidence l'importance des concepts archivistiques pour une bonne gestion des archives numériques, en insistant sur les notions d'authenticité et d'intégrité qui sont trop souvent utilisées de façon approximative (voir plus particulièrement l'analyse très intéressante de la structure interne et de la structure externe du document numérique).

Ce livre n'est pas un manuel d'archivistique, même si sa seconde partie pourrait figurer dans un manuel d'archivistique numérique. C'est d'abord un essai qui permet de prendre un salutaire recul et d'apprendre (ou de réapprendre) quelques fondamentaux fort utiles car ils donnent aux autres disciplines des sciences de l'information un éclairage particulièrement instructif.

*************************************************

 Voir deux autres comptes rendus sur ce livre :
- avec une approche "archivologique": http://marieannechabin.blog.lemonde.fr/2014/10/01/les-ecrits-senvolent-un-cri-dalarme-pour-les-archives
- avec une approche archivistique: http://transarchivistique.fr/les-ecrits-senvolent-compte-rendu-de-lecture


Rédigé par ADBS

mise à jour le 17 décembre 2014


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes