Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > Nous avons lu...

Les collections en devenir : typologie des documents, politique et traitement documentaires

publié le 8 mars 2011

Adrienne Cazenobe. – Paris : Éditions du Cercle de la librairie, 2010. – 304 p. – (Bibliothèques, ISSN 0184-0886). – ISBN 978-2-7654-0981-6 : 39 €

Les collections en devenir : typologie des documents, politique et traitement documentaires / Adrienne Cazenobe. - Paris : Éditions du Cercle de la librairie, 2010. - 304 p. - (Bibliothèques, ISSN 0184-0886). - ISBN 978-2-7654-0981-6 : 39 €

 

Un ouvrage de référence

« Qu'est-ce qu'une collection ? » L'ouvrage d'Adrienne Cazenobe, conservatrice de bibliothèque et responsable de formation à Médiadix, ouvre sur cette question pour donner tout de suite une première réponse : « Un ensemble structuré d'objets matériels plus ou moins homogènes [qui] en tant qu'œuvre humaine et instrument de culture [...] résulte [...] d'une collecte intentionnelle, à savoir d'un processus d'accumulation précédé ou accompagné d'une activité de sélection et de recherche. »

Les nouvelles technologies bouleversent les pratiques culturelles et bousculent les usages conceptuels. Le numérique est partout. L'idée directrice de ce livre est « un réexamen critique [...], un premier effort de clarification conceptuelle portant sur les contenus représentatifs évoqués par les termes de "livre", "numérique" et "collection" ». Plus que d'un manuel à usage pratique, il s'agit d'une somme de bibliothéconomie, fruit d'expérience professionnelle et d'enseignement. L'auteure rappelle le rôle central du bibliothécaire, « logiciel pensant », dans la vie d'une collection et invite à prendre du recul face aux changements en cours.

 

Typologie des documents et caractéristiques des collections. La première partie du livre, riche et fouillée, est consacrée aux objets d'une collection de bibliothèque, des manuscrits du Moyen-Âge aux hypermédias d'aujourd'hui en passant par les imprimés anciens et modernes et les bibliothèques numériques. L'auteure réserve autant de pages aux caractéristiques propres aux collections d'écrits sur support matériel qu'aux modes d'encodage, formats et serveurs des documents numériques.

Constitution et développement des collections. Dans le contexte de la rationalisation des acquisitions, de la maîtrise des coûts et des bibliothèques hybrides, « l'idée de cohérence est centrale quand on aborde la question de la constitution et du développement des collections ». Dans la deuxième partie du livre, Adrienne Cazenobe défend le principe d'une « représentation intellectuelle » d'une bibliothèque et d'un modèle de collection cohérente même pour la constitution d'une bibliothèque numérique.

Dans trois grands chapitres, elle analyse les conditions et contraintes d'un accroissement imprévisible (dépôt légal), contrôlé (achat de documents imprimés) et relatif (documents numériques). Le lecteur s'intéressera en particulier aux pages sur le dispositif du dépôt des documents informatiques, sur l'archivage du Web et sur les modalités et le dispositif des acquisitions de documents électroniques.

À propos d'une politique nationale en matière d'information numérique, l'auteure pose la question d'une collection « hors bibliothèque ou peut-être sans bibliothèque » et indique quelques pistes, des serveurs d'archives institutionnels (à l'instar de la Bibliothèque royale des Pays-Bas) aux plates-formes d'éditeurs et archives ouvertes en libre accès. Elle ajoute qu'en matière numérique « les bibliothèques n'ont pas le monopole des collections ».

Référencement et ordonnancement des collections. La troisième et dernière partie du livre est dédiée à l'identification, aux catalogage, classement et signalement des documents d'une collection. D'après Adrienne Cazenobe, le passage au numérique ne change rien : ces activités demeurent fonction la principale et le cœur du métier car elles se confondent « avec la mission des bibliothèques, qui est de constituer et de mettre à disposition des collections ». En trois chapitres elle aborde les concepts de catalogage et de classement des documents, la normalisation des formats (MARC, ISDS) et les catalogues collectifs et informatisés. Un chapitre entier est réservé au traitement en collection des documents dématérialisés, de la description bibliographique aux métadonnées et ontologies.

Cette partie s'achève par un plaidoyer pour une refonte des catalogues dans leur forme actuelle et l'adoption de nouvelles règles de catalogage, à partir des travaux à l'échelle internationale pour un modèle de catalogage appelé Resource Description and Access (RDA).

 

À l'heure des licences nationales et où, dans l'indifférence du milieu, l'une des plus importantes collections scientifiques du pays (celle des bases de données du CNRS à Nancy ) est menacée par la révision générale des politiques publiques, promouvoir des « collections en devenir » peut avoir un petit air désuet. Et pourtant...

Entasser l'information en vrac, numériser des millions de livres sans distinction, présenter un nombre incalculable de pages d'Internet comme « bibliothèque globale », tout cela a quelque chose d'absurde, d'inhumain, de profondément inculte. L'auteure ne s'y trompe pas : il faut adapter le métier du bibliothécaire à cette nouvelle réalité. Mais il faut aussi cultiver et civiliser le numérique.

L'intérêt de ce livre est qu'il couvre l'ensemble des collections d'une bibliothèque, avec une perspective historique et une approche didactique pour expliquer, rendre compréhensible, placer en contexte le développement actuel des collections. Face à la richesse du contenu, le lecteur regrettera l'absence d'un index. Même si la table des matières est très détaillée, il manque parfois le fil rouge qui permettrait une lecture transversale, rapide, par thème.

Où ranger cet ouvrage d'Adrienne Cazenobe ? À portée de main, au milieu des quelques livres de référence : de Bibliothèques et politiques documentaires à l'heure d'Internet de Bertrand Calenge, du Métier de bibliothécaire d'Yves Alix, de L'art d'informatiser une bibliothèque de Pierre-Yves Duchemin et Dominique Lahary et des Bibliothèques et documents numériques d'Alain Jacquesson et Alexis Rivier. Il y trouvera sa place, c'est certain !


Rédigé par

mise à jour le 14 avril 2011


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes