Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > Nous avons lu...

Le métier de documentaliste

Jean-Philippe Accart et Marie-Pierre Réthy – 3e éd. ; préf. de Martine Sibertin-Blanc. – Paris : Électre-Éd. du Cercle de la librairie, 2008. – 463 p. – ISBN 978-2-7654-0961-8 : 42 €

publié le 20 mai 2009

metier-doc.jpg

metier-doc.jpg

« Documentaliste » : mot-valise, plus ou moins démodé, plus ou moins remplacé et pourtant indispensable, cet ouvrage en témoigne. Un de ses principaux mérites en effet est de poser les bases et de cerner les contours de ce qui reste un métier spécifique : la fourniture d'information documentaire. Toutefois ce métier n'a de raison d'être qu'en fonction d'un tiers, l'utilisateur, dont la relation à l'information s'est largement transformée avec l'apport des nouvelles technologies, entraînant un nouveau rapport au détenteur d'information scientifique et technique. C'est sur cet aspect de la relation entre documentaliste et utilisateur que s'ouvre la nouvelle édition du Métier de documentaliste. Présenter l'accès au métier et ses conditions d'exercice pour l'un des acteurs, définir nature des besoins et catégories de profils pour l'autre permettent de préciser les rôles de chacun.

Une application immédiate en est donnée tout au long du chapitre « Documentation et recherche » où est présentée - outre les outils traditionnels et la recherche sur le Net ou les banques de données, ainsi que la veille - la méthodologie nécessaire au processus de recherche et au dialogue entre partenaires.

On entre ensuite dans le vif du sujet : la fonction information-documentation, conçue comme « un système dans le système global d'information de l'institution » (p. 13) et sa concrétisation dans le service de documentation. Le situer dans l'entreprise, en concevoir la mission, définir les étapes de sa mise en œuvre, se procurer les ressources nécessaires et savoir les gérer : autant d'éléments analysés dans les deux parties suivantes du livre. L'aspect technique du service est traité, entre autres, sous deux angles : interne, le circuit du document (acquisition, traitement, diffusion) ; externe, le marketing et la communication. Enfin l'analyse du contexte - socioculturel, économique, juridique - qui caractérise la société de l'information et l'évolution du métier élargit le propos.

On trouve dans cet ouvrage un ensemble de réflexions pertinentes sur la profession, ses perspectives, son rôle social. On y trouve aussi ce qu'on pourrait appeler des « principes directeurs » indiquant des objectifs, exposant la marche à suivre, proposant étapes et méthodes. On y verra enfin clairement explicités des termes et concepts souvent utilisés mal à propos par ailleurs (cf. Annexe 1, « Définitions des métiers de l'information et de la documentation »).

Toutefois, en ce qui concerne le « comment faire » technique, ce livre ne saurait suffire au néophyte ou à l'étudiant. Les auteurs, certainement, en sont pleinement conscients, qui ont enrichi chaque chapitre de - presque trop - copieuses données bibliographiques, complétées en outre par une liste d'ouvrages généraux. Un certain nombre de précisions sont fournies en annexe, outre les définitions mentionnées plus haut : statuts des personnels de documentation de la fonction publique, répertoire des sources d'information et des sites Internet, glossaire et sigles. Des index des auteurs cités et des termes, ainsi qu'une table des matières extrêmement détaillée, facilitent la consultation d'un ouvrage riche, d'écriture fluide et de lecture intéressante.

Claire Guinchat

 


Rédigé par ADBS

mise à jour le 20 mai 2009


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes