Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > Nous avons lu...

L’Usurpation d’identité ou l’art de la fraude sur les données personnelles / Guy de Felcourt

publié le 31 mai 2013

Paris : CNRS Éditions, 2011. – 314 p. – (Arès). – ISBN 978-2-271-07243-6 : 25 €

UNE FRAUDE AUX MULTIPLES VISAGES


Analyse de Marie-France Blanquet

Voici un ouvrage fort documenté, écrit dans un langage clair et qui, a priori, intéresse tout le monde puisque, comme l'indique le sous-titre, il s'agir de fraude sur nos données personnelles.

L'auteur, directeur de la filiale française du groupe d'assistance/assurance CPP, est, comme le signale C.Naudin qui signe la préface, un observateur averti de cette fraude massive aux multiples visages et qui, à l'heure où « le cloud computing disperse nos données dans le monde entier », n'épargne personne.

L'étude se compose de vingt chapitres regroupés dans trois principales parties aussi passionnantes l'une que l'autre et aux titres ou sous-titres fort éloquents.

Dans la première partie : « Détournement des données sensibles : une fraude envahissante », G. de Felcourt s'efforce, en neuf chapitres et à l'aide d'histogrammes significatifs, de décrire les multiples facettes de cette captation en progrès constant, ses causes, ses cibles favorites et ses conséquences. Le lecteur y découvre, avec plus ou moins de stupéfaction, qu'il utilise tous les jours des moyens techniques propices pour favoriser ces fraudes. Il découvre également que la cybercriminalité est omniprésente dans la réalité quotidienne.

Et l'usurpation d'identité, une fraude en vogue, représente l'une des escroqueries courantes dans le cyberespace. La seconde partie : « L'usurpation d'identité : du concept à la réalité » s'efforce, en huit chapitres, d'en expliciter les formes traditionnelles mais aussi et surtout d'en saisir le nouveau visage, son ampleur dans ce monde sans frontières numériques. Comment combattre ce fléau devenu international ? L'auteur analyse les enjeux de cette lutte et s'attarde, en particulier, sur les enjeux européens et les moyens mis en œuvre pour en juguler toutes les manifestations.

 La troisième partie : « Lutter contre la fraude et protéger nos identités » analyse de façon exhaustive et pertinente les nombreux obstacles à franchir pour détruire avec succès cette cybercriminalité et permettre de préserver nos données sensibles et protéger notre identité. Dans un très long chapitre, G. de Felcourt analyse les moyens mis en œuvre par les institutions concernées (administration, police, justice, etc.). Mais dans son dernier chapitre, il responsabilise tous ceux qui ont des données personnelles. Car l'une des protections préventives réside dans la prise de conscience de cette fraude et dans la mise en œuvre d'actions individuelles pour se protéger. En ce sens, l'éducation et l'information jouent un rôle fondamental.

Dans quelques années, prédit l'auteur, « les papiers d'identité [actuels] ne seront plus que des souvenirs, encadrés et mis sur des étagères comme vestiges pittoresques et charmants de l'histoire de l'humanité ». En attendant ces jours où les règles du jeu du gendarme et des voleurs changeront fondamentalement, le lecteur est invité à suivre les pistes ouvertes par l'auteur. Elles lui permettent de mesurer à quel point, sous le double impact de la mondialisation et de la numérisation, nos données personnelles sont en train de prendre une importance fonctionnelle dans nos vies.

Deux lexiques portant sur les acronymes et organisations ainsi que sur les principales technologies et méthodologies cités aident le lecteur à se repérer dans ce documentaire dense. Tous les professionnels de l'information, en général déjà sensibilisés aux problématiques liées à la fraude, devraient lire ce document. Mais ce dernier s'adresse à un public plus large puisque nous sommes tous concernés. L'auteur le rend accessible à un plus grand nombre par une écriture nette. Le lecteur quitte ce livre un peu secoué par l'ingéniosité et l'imagination humaine même si elle est frauduleuse !

Rédigé par ADBS

mise à jour le 1 juillet 2013


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes