Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > Nous avons lu...

Information, interaction, intelligence. Le point sur le i(3) / sous la dir. de Florence Sèdes, Jean-Marc Ogier et Pierre Marquis

Toulouse : Cépaduès Éditions, 2012. – 268 p. – ISBN 978-2-36493-009-4 : 16 €

publié le 27 janvier 2014

Analyse de Marie-France BLANQUET

mfblanquet[at]laposte.net


COMPRENDRE LES RECHERCHES MENEES DANS LE DOMAINE INFORMATIQUE

Le jeu de mots du sous-titre ne suffit pas pour divertir le lecteur complètement absorbé par la difficile lecture des sept textes qui composent cette étude. Cette dernière émane du Groupe de recherche en informatique i3 dont les directeurs expliquent la genèse et les missions de recherche. Le but de cet ouvrage est de faire le point sur l'intelligence, l'information et l'interaction, concepts qui intéressent plusieurs communautés et disciplines scientifiques englobant les sciences de l'information.

Le premier chapitre s'attache à définir soigneusement le concept d'intelligence artificielle fondamentale (IAF). Il donne un aperçu des principales problématiques qui lui sont liées tels que, par exemple, la représentation de connaissances et de raisonnement, le problème de décision, l'apprentissage automatique et la résolution de problèmes. Les auteurs décrivent les outils ainsi que les principales applications de cette IAF. La bibliographie de ce 1er chapitre confirme au lecteur la cible de cette étude : les chercheurs et les experts. Il découvre d'ailleurs par la suite que tous les chapitres se terminent par une importante documentation.

« Systèmes multi-agents et simulation » dresse une sorte d'état de l'art de différents modèles multi-agents utilisés pour le contrôle de systèmes hétérogènes et complexes. Après avoir défini le concept d'agent comme entité autonome, les auteurs s'attachent à expliciter les thèmes de recherche du GdR 3i. Ici, le lecteur est assisté dans sa lecture par des schémas et des photographies qui lui permettent de mesurer l'importance des recherches entreprises.

« Une vision sur les problématiques actuelles de la recherche en systèmes d'information » propose des définitions complémentaires du terme de système d'information et montre leurs évolutions au cours des ans. Pour exposer les problématiques, les auteurs s'appuient sur deux principaux domaines d'application : ingénierie des produits et ingénierie des processus. Ils multiplient schémas et figures pour partager au mieux leurs techniques et savoirs.

L'évolution de la gestion des données est liée au développement des télécommunications, de la connectivité, des matériels et des technologies. Le chapitre 4 « Masse de données et accès à l'information : de la volumétrie à l'impact de la mobilité » présente quelques points clés de cette évolution.

« Multimodalité et plasticité des interfaces homme-machine en informatique ambiante : concepts et espaces de conception » montre la complexité des IHM et l'illustre à l'aide de nombreuses photographies. Cette complexité, affirment les auteurs, ne pourra être maîtrisée qu'avec la mise en commun de savoirs, non seulement au sein de la discipline IHM mais aussi d'autres domaines.

Le chapitre 6 questionne : « Vers un CTRL+F amélioré pour tout type de document numérique ? Techniques et enjeux de la recherche de motifs ». Cette interrogation entraîne les auteurs à exposer les spécificités du document numérique : « Un document numérique ne serait pas réellement un document, si l'on n'offrait pas des manières de faciliter l'accès à des fragments de ce document susceptibles d'être sélectionnés et annotés pour être ensuite cités et discutés dans d'autres documents ». Les auteurs discutent l'utilisation dans ce but de la capacité des ordinateurs à rechercher des motifs formels dans les documents numériques ou numérisés. L'ouvrage se termine par le chapitre 7 qui récapitule les enjeux de l'ingénierie des connaissances.

Ce travail concerne en priorité les informaticiens engagés dans la recherche scientifique. Le professionnel de l'information peine à en prendre connaissance. Cependant, ce document lui permet de comprendre non seulement la complexité des recherches entreprises en amont de son activité mais aussi la nécessaire complémentarité qui existe entre tous les chercheurs quels que soient leurs domaines de recherche.

 



Rédigé par ADBS

mise à jour le 27 janvier 2014


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes