Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > Nous avons lu...

Guide de la coopération entre bibliothèques

publié le 8 décembre 2009

sous la dir. de Pascal Sanz. – Paris : Éditions du Cercle de la librairie, 2009. – 315 p. – (Bibliothèques, ISSN 0184-0886). – ISBN 978-2-7654-0952-6 : 37 €

Guide de la coopération entre bibliothèques

Guide de la coopération entre bibliothèques

Qui mieux que Pascal Sanz, conservateur général à la Bibliothèque nationale de France et actif depuis de nombreuses années dans le domaine associatif (notamment au sein des instances de l'IFLA et de l'AIFBD), pouvait coordonner un tel ouvrage sur la coopération entre bibliothèques ? Il fait appel à une vingtaine de personnes de ce secteur afin de détailler le cadre institutionnel et le socle professionnel (1re partie), d'analyser de manière fonctionnelle la coopération documentaire (2e partie) et de lister sous forme de fiches les acteurs de la coopération (3e partie). C'est donc un ouvrage très pratique, abordant les questions de coopération entre bibliothèques de manière concrète et utile.

Comment ? Voici quelques exemples. Frank Hurlinville (Bibliothèque Cujas) définit le cadre juridique de la coopération, en le qualifiant de « mosaïque inachevée ». La formalisation d'un tel cadre est essentielle quand il s'agit d'enjeux et de moyens importants, en adoptant une démarche de conduite de projet. Parmi les possibilités de coopérations possibles, citons : la coopération en réseau (grâce à une convention, une association, un groupement d'intérêt public) ; la coopération autour d'un projet ; les programmes européens ; la coopération à l'échelle d'un territoire... Caroline Rives (BnF) aborde l'aspect « développement des collections » avec notamment l'établissement de cartes documentaires sur un espace géographique donné. En France, les Cadist (Centres d'acquisition et de diffusion de l'information scientifique et technique) fournissent bien sûr le meilleur exemple, mais également les pôles associés de la BnF, les consortiums et groupements d'achats.

De multiples autres exemples de coopération entre bibliothèques existent : pour signaler et localiser des documents, fournir des documents, produire collectivement des outils de travail, préserver et conserver des collections ; en matière d'action culturelle et sociale ; au sein de la chaîne du livre elle-même (avec les éditeurs, les imprimeurs, les libraires, les diffuseurs, les lecteurs, etc.) ; avec d'autres institutions (des écoles, l'aide au développement).

Comme l'indique Pascal Sanz dans sa conclusion (il précise qu'il est difficile de conclure sur un tel sujet), cet ouvrage n'est pas exhaustif sur les multiples formes que peut prendre la coopération. Il explore cependant de nombreuses pistes, montre la pluralité des espaces de coopération, et se veut lucide par rapport à un certain sentiment de désordre. D'où la proposition qui est faite d'un schéma directeur de la coopération entre bibliothèques en France, proposition qui mérite vraiment d'être explorée.

Jean-Philippe Accart


Rédigé par ADBS

mise à jour le 25 novembre 2011


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes