Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Manifestations ADBS > Vidéos

Culture 2.0 et les technologies culturelles et de l'esprit : mythe et réalité

Conférence d'ouverture du cycle "L’information : une nouvelle culture", organisée par l’ADBS PACA-Marseille, 6 octobre 2009

publié le 6 septembre 2009

Une conférence de Richard Collin, organisée par l'ADBS PACA Marseille, en partenariat avec l'Alcazar BMVR de Marseille, dans le cadre du cycle de conférences "L’information : une nouvelle culture".


La culture du Net est-elle en passe de balayer la vieille culture humaniste fondée sur le respect de la profondeur et la préférence pour la réflexion solitaire ?

Alors que le dernier et remarquable numéro d'été de la revue Books nous invite à une réflexion souvent inquiète voire alarmiste sur l'évolution de la culture informationnelle et la mutation culturelle induite par Internet et les technologies qui l'entourent, la fameuse  phrase de Goethe "Le pessimiste se condamne à être spectateur " nous appelle à être plus que jamais acteur de cette société de la création et de la connaissance en réseau qui se construit et s'invente chaque jour.

Au travers de propos et d'exemples concrets, Richard Collin proposera quelques repères pour que chacun puisse mieux encore remplir sa mission d'entrepreneur de la connaissance, de cultivateur de confiance et de cueilleur de compétences à laquelle nous sommes tous conviés.  

Le cycle de conférences "L'information : une nouvelle culture" est initié par la délégation régionale Provence-Alpes de l'Association des professionnels de l'information et de la documentation (ADBS) en partenariat avec la Bibliothèque municipale à vocation régionale Alcazar de Marseille.


Commenter

Rédigé par

mise à jour le 24 juin 2013


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes