Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > La revue "Documentaliste"

Contributions à l'histoire de la documentation en France. Avant-propos

Jean-Michel Rauzier

Volume 30, N° 4-5, paru le 1 juillet 1993, page(s) 191-191

Texte intégral

A la différence de la bibliothéconomie ou de l'archivistique, la documentation est assurément une discipline jeune. La notion même de "documentation", dans l'acception la plus moderne de ce mot, la fonction documentaire, la profession correspondante de documentaliste, les techniques dont l'usage caractérise ce métier - toutes sont apparues récemment, dans le courant de ce siècle, pour s'affirmer progressivement puis s'imposer après la seconde guerre mondiale. Dans le même mouvement s'est développé un corpus de connaissances théoriques et appliquées qui fondent les pratiques documentaires et que l'on considère à présent comme une discipline scientifique : la science de l'information. La documentation - qui est à la fois information, communication, appui de la décision et veille - apporte sans doute une réponse aux exigences de la vie économique et scientifique contemporaine. Son essor, peut-être plus que celui d'autres disciplines, semble lié au développement de la technique informatique. Est-ce pour cela que la documentation est perçue comme une activité ancrée dans le présent et tournée vers l'avenir ? Depuis quelque temps pourtant, les praticiens de la documentation comme les chercheurs en science de l'information expriment un souci nouveau : celui des origines et de l'évolution de leur discipline. Le Conseil de rédaction de "Documentaliste - Sciences de l'information", par exemple, se voit proposer en nombre significatif des études à caractère historique dont plusieurs ont déjà été publiées ; des suggestions, des propositions, des demandes même lui sont adressées de thèmes d'articles qui répondraient à cette préoccupation. Ce phénomène n'est pas propre au monde de la documentation. Il affecte aussi des cercles qui nous sont proches : peu après que s'est achevée une imposante "Histoire des bibliothèques françaises" par un volume consacré au XXe siècle, l'Association des bibliothécaires français consacre son dernier congrès annuel au thème de la mémoire (mémoire et information, mémoire de la profession, mémoire de l'association...) ; et en ce mois d'octobre se déroule, organisé par l'INRIA, le troisième - déjà ! -colloque sur l'histoire de l'informatique. Pour ce qui nous concerne, cette préoccupation historique qui affleure en ce moment peut certainement être considérée comme l'indice d'une maturité désormais atteinte par notre discipline : nous inspirant de ce qu'Yvan Illitch a dit d'un autre domaine, nous pourrions affirmer que la science de l'information, "bien qu'(elle) ait une histoire encore courte, s'achemine vers sa maturité. Elle se réfère de plus en plus à sa propre histoire, ce qui est la marque d'une discipline devenue "adulte"" (Le genre vernaculaire, Seuil, 1993). C'est pourquoi il nous a semblé qu'il était temps d'esquisser une histoire de la documentation en France. Conçu avec le soutien actif de plu sieurs membres du Conseil de rédaction (Serge Cacaly, Catherine Lermyte, Jean Meyriat), ce numéro, qui est la première concrétisation de ce projet, aborde la question sur quatre plans : le concept et la science, le métier et la formation, la politique et les institutions, les techniques enfin. Nous n'avons certes pas l'illusion de proposer aujourd'hui une somme, ni même de traiter tous les aspects qui devraient l'être. L'histoire de la documentation reste à faire : ce travail n'a d'autre ambition que d'y apporter quelques contributions - de tracer des pistes de réflexion, d'étude, de recherche... Nous avons ainsi sollicité une douzaine d'articles, écrits spécialement pour ce numéro qui, symboliquement, paraît au moment où l'ADBS fête son trentième anniversaire et où "Documentaliste - Sciences de l'information" publie son trentième volume. Que tous les auteurs soient vivement remerciés d'avoir accepté d'enthousiasme de prendre part à cette ?uvre collective, qu'ils soient remerciés de leurs contributions : elles rappellent ou révèlent nombre de moments, de figures, de pratiques, d'événements oubliés ; elles replacent notre présent dans une évolution que nous perdons parfois de vue ; pour dégager enfin les perspectives de la documentation et de la science de l'information.

Recherche d'un article revue

Recherche d'un article revue

Mon panier

L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes