Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > Nous avons lu...

Le Document : communication et mémoire / André Tricot, Julie Lemarié, Gilles Sahut ; préface de Michael Buckland

publié le 22 mars 2017

Bruxelles : De Boeck, 2016. - 160 p. - (Informa-tion & Stratégie). - ISBN 978-2-80730-560-1 : 24,50 €
Version numérique (PC et tablette) accessible sur la plateforme web de l’éditeur.

Analyse de Joachim SCHÖPFEL
joachim.schopfel@univ-lille3.fr




Un nouvel ouvrage de référence sur le document

Pour enseigner la science du document, il y avait avant tout les travaux de RTP-doc et Jean-Michel Salaün. Désormais, il faudra ajouter André Tricot et ses collègues[1]. Saluons l'initiative d'un nouvel ouvrage de référence sur le document, destiné aux étudiants, enseignants et chercheurs mais aussi aux professionnels en charge du traitement des documents.

L'ambition est de taille : proposer une théorie unifiée du document à partir des travaux et concepts des sciences de l'information et de la communication : « une approche structurée du domaine du document et de la documentation, de ces principaux concepts et de la façon dont ils s'articulent », tout cela en un nombre limité de pages. Un pari risqué. Mais le résultat est à la hauteur et le lecteur se réjouira de tenir entre les mains, en plus d'un nouveau cadre conceptuel du document, un livre bien écrit, concis, clair, didactique.

L'état de l'art s'appuie essentiellement sur les travaux classiques de Paul Otlet, Suzanne Briet, Robert Escarpit et Jean Meyriat et les travaux déjà évoqués et plus récents du réseau RTP-doc et de Jean-Michel Salaün. En cinq pages, les auteurs font la synthèse de différents définitions et concepts, avec leurs huit descripteurs formels et en soulignant la dimension « mnésique », c'est-à-dire l'intention de préserver une trace du passé.

Qu'apporte ce livre à l'analyse du document ? Surtout deux éclairages. Tout d'abord une approche résolument fonctionnelle : « Leur fonction est plus importante que leur essence [...] Pour comprendre [...] un objet conçu par les humains, il faut d'abord comprendre pourquoi ils l'utilisent ». Cette conviction fonctionnaliste est au cœur de l'ouvrage. Deuxième aspect déterminant, le choix de deux fonctions essentielles du document, la communication (« échanger quand les humains ne sont pas co-présents ») et la mémoire (« conserver une trace »). À partir de ces deux fonctions, les auteurs développent leur théorie.

Après avoir décrit la manière dont les documents peuvent servir la mémoire (chapitre 1), les auteurs consacrent l'essentiel du livre, sur 80 pages, à quatre dimensions de la fonction Communication : la pertinence (ch. 2), l'information ou quantité documentaire (ch. 3), la confiance épistémique ou qualité documentaire (ch. 4) et la mise en forme (ch. 5). Chaque chapitre est richement documenté, contient des définitions clés et des résumés ; quelques schémas facilitent la compréhension.

Le début de cette année est marqué par des « fake news » et des « faits alternatifs ». Félicitons-nous du courage des auteurs de (re)placer la qualité documentaire au cœur de leur théorie fonctionnelle. La qualité documentaire fait appel aux concepts de crédibilité, de confiance, d'autorité et de sources. Autrement dit, à travers des questions d'expertise et d'honnêteté, les auteurs introduisent une profondeur éthique à leur cadre conceptuel, par ailleurs souvent absente en sciences de l'information et de la communication. On peut ne pas être d'accord avec cette « intrusion morale », mais cela ouvrira un débat salutaire, y compris et en particulier avec d'autres disciplines (psychologie, philosophie, sociologie, etc.).

 

 

1 Les auteurs sont issus de deux laboratoires de l'Université de Toulouse : CLLE (sciences cognitives) et LERASS (sciences de l'information et de la communication).


Rédigé par ADBS

mise à jour le 22 mars 2017


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes