Accès direct au contenu

English flag English

Recherche avancée

ADBS
L'association des professionnels de l'information
et de la documentation


Vous êtes ici : Accueil > Accéder à la doc professionnelle > Nous avons lu...

La Documentation dans le numérique / Olivier Le Deuff

publié le 19 novembre 2015

Villeurbanne : Presses de l’Enssib, 2014. – 224 p. – (Papiers). – ISBN 979-10-91281-32-4 : 34 €

Analyse de Joachim SCHÖPFEL
joachim.schopfel[at]univ-lille3.fr



ACQUÉRIR UNE CULTURE DE L'INFORMATION NUMÉRIQUE

Récemment, nous avons présenté deux ouvrages sur le métier du documentaliste (J.-P. Accart) et sur l'histoire de la documentation (M.-F Blanquet). Voici un troisième livre consacré à l'évolution des métiers de l'information, rédigé par Olivier Le Deuff, maître de conférences en sciences de l'information et de la communication à l'IUT Bordeaux Montaigne, et publié par les Presses de l'Enssib. Le message central : « La documentation ne disparaît pas avec le numérique, et encore moins avec le Web ». Pourquoi ? « La documentation a toujours été une activité autant intellectuelle que technique. Le numérique ne change pas la donne, mais accroît le second aspect dans la nécessité de développer une culture technique [...]. Cette technicité ne repose pas uniquement sur de bons usages ou de bonnes pratiques, mais elle s'inscrit dans l'acquisition d'une véritable culture »

Cette culture de l'information constitue le véritable fil rouge de l'ouvrage, en tant que « système de valeurs, d'attitudes et de comportements, de connaissances et d'aptitudes » pour l'usage, la diffusion et l'utilisation de l'information - en citant Michel Menou, « une culture de partage et d'enrichissement collectif ». Olivier Le Deuff en décrit les caractéristiques : son inscription dans la durée, ses liens avec les métiers de l'information-documentation, son caractère citoyen et technique, son impact sur la formation initiale et continue. Il évoque aussi la proximité avec le concept de la « translittératie », c'est-à-dire la « capacité à lire, écrire et interagir par le biais d'une variété de plateformes, d'outils et moyens de communication »

L'ouvrage est né de la didactique et est destiné à la formation des professionnels de l'information-documentation. Il retrace l'histoire de la documentation et insiste sur la transition du document analogique vers le document numérique. Le deuxième chapitre souligne les « permanences » du métier, la continuité malgré les changements technologiques, dont la position centrale du texte et les compétences « classiques » qui se retrouvent aujourd'hui dans les nouveaux habits de la curation et de la veille sur Internet.

Le chapitre 3 est consacré au terme controversé de « information ». Dominique Wolton avait l'habitude de dire que l'information n'était rien et que la communication était tout. Avec Olivier Le Deuff, on dirait plutôt que l'information prend toute sa signification en tant que savoir ou connaissance et dans la documentation. D'autres analyses portent sur les réseaux sociaux (Web 2.0), sur le web sémantique et les bibliothèques numériques.

Le chapitre 6 propose une longue réflexion sur la médiation, c'est-à-dire sur la fonction des professionnels de faciliter l'accès à l'information et à la connaissance. Ce serait intéressant de faire le lien avec l'étude récente de Bertrand Calenge sur la médiation des connaissances au sein des bibliothèques. Après une vision globale des usages et usagers de l'information, l'ouvrage s'achève avec deux chapitres sur la formation et l'enseignement de la documentation. Le crédo est clair : le numérique, c'est-à-dire l'informatique et en particulier le Web, n'est pas une menace mais au contraire une opportunité qu'il faut saisir. « On ne s'adapte pas au numérique, on fait le choix de l'adopter et d'y participer ».

Comment adopter le numérique, comment y participer ? L'ouvrage indique des pistes et ouvre quelques perspectives - une démarche particulièrement bienvenue à un moment où l'on constate que l'économie numérique en France demeure en retrait par rapport aux autres pays européens, et que la culture de l'information numérique a du mal à prendre son essor, ceci malgré tous les efforts déployés depuis plusieurs années. Les professionnels de l'information-documentation ont un rôle (et une carte) à jouer.


Rédigé par ADBS

mise à jour le 3 décembre 2015


L'ADBS sur les réseaux sociaux

NOUS SUIVRE
    

PARTAGER CETTE PAGE

haut de la page

ADBS.fr - Site du premier réseau européen de documentalistes